Scratch

Scratch.jpg

Scratch

Photographie Argentique

composition d'images (8' x 10' chacunes)

2018 - ...

Scratch se veut être une exploration constante d'une des principales spécificités de la photographie argentique : l'intermédiaire physique dans son processus de création/révélation qu'est la pellicule. 

Le médium photographique a été inventé pour illustrer et représenter une réalité visuelle qui nous est extérieure.

Comme une fenêtre, le spectateur souhaite percevoir le sujet et non les différents mécanismes/procédés nous permettant de voir cette image. En ce qui a trait la photographie argentique, la pellicule n'est qu'une étape intermédiaire qui se veut invisible, c'est-à-dire imperceptible, dans le résultat final. 

Ce qui fascine Mondor le plus, c'est que dans l'éventualité où l'on retrouve une égratignure ou tout autre parasite visuel, la conscience du processus intermédiaire deviens alors indissociable de la photographie. Il y a une perte de réalité figurative, ce qui emmène une réalité de processus.

De plus, chaque intervention défigure définitivement la photographie : aucun retour en arrière n'est possible. L'intervention fait partie intégrale de l'oeuvre et son état précédent ne sera plus jamais atteignable.

Cette série s'étend dans le temps, car chaque intervention, en constant dialogue avec le sujet photographié, réalise une bibliothèque d'interventions qui crée un langage visuel propre à l'artiste.

Projets Connexes