top of page

Textes des anciennes pages

Tabac

Étant le premier coffret d'artiste réalisé par Gabriel Mondor, Tabac ausculte une région particulière du Québec d'autrefois où la Terre rassemble, nourris et façonne ses habitants. La culture du tabac jaune à cigarette dans les régions de Lanaudière et de la Maurice battait à son plein au 20ème siècle. Moteur économique d'une génération, cette culture jadis florissante s'éteignit au tournant des années 2000. 

Cette oeuvre se veut être un témoin de la nostalgie que porte l'artiste envers cette époque qu'il n'a que très brièvement connu. Les estampes elles-mêmes sont tirées d'archives photographiques familiales alors que le texte proviens de Michel Vergnes d'un documentaire sur le tabac jaune du Québec dans les années 50'. Ces textes ont su résonner avec la considération culturelle de l'époque ; la perception de sa noblesse, de la rigueur et de la nécessité du Travail afin de prospérer. Malgré le caractère informatif du documentaire de l'abbé Maurice Proulx, Vergnes a véritablement su cristalliser la poésie résidant dans cette culture révolue.

Documentaire : http://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/2280546

Réceptacle des âmes

Constituée entièrement de plaques de verres, cette oeuvre s'intéresse aux caractéristiques mystiques que possèdent le verre.

La particularité surnaturelle de cette oeuvre crée à elle seule une atmosphère palpable d'inconnu où le cube lui-même renfermerait une énergie mystique.

Grâce à ses fissures, percées, transparence et translucidité qui explore en profondeur cette matière qu'est le verre, Réceptacle des âmes renferme une complexité esthétique et phénoménologique d'une richesse inépuisable. La contemplation des interactions entre la lumière et la matière dans un environnement sombre deviens presque irrésistible lorsque l'on s'en approche le moindrement.

Love

Love  est une des premières manifestations du traitement caractéristique pictural de Mondor en peinture. Avec celui-ci, il s'intéresse à la traduction d'images en peintures où se côtoient abstraction et figuration à l'intérieur d'une esthétique épurée et minimaliste. La notion de ligne (de l'ordre du dessin) peinte ou de tache linéaire faisant partie intégrale de sa recherche esthétique, l'artiste explore majoritairement la figure humaine dans des contextes multiples où la relation avec son origine photographique est intimement liée avec sa représentation abstraite.

Grenade

Deux sujets

Deux objets

Un détail précis

Un ensemble complexe

Deux entrailles crues

Deux êtres révolus

Un seul être créateur

Deux couleurs opposées

Deux pensées incarnées

Une seule idée nuancée

Sphères Russes

Le verre possède une capacité unique d'interagir avec la lumière par de rapports de transparence et de translucidité. Cette caractéristique spécifique permet au méduim, lorsque la lumière le traverse, d'altérer (voir même de dévier) sa course vers notre œil.

Dans le même ordre d'idées, le verre en soi serait donc une perception de la lumière altérée par un objet tout de même solide. 

Dans le cas de Sphères russes, cet intérêt s'est concrétisé par la succession de plusieurs orbes de verres (successivement altérées avec diverses interventions) qui seraient interchangeables à la manière de poupées russes.

 

L'interchangeabilité de cette oeuvre est pensée afin de permettre l'interactivité du public qui crée lui-même son expérience esthétique. Il peut soit accepter l'assemblage qui a précédemment été arrangé ou bien en recomposer un nouveau. De plus, le public peux ainsi expériencer de manière tactile le verre et donc de faire l'expérience de cette oeuvre de manière multi-sensorielle, ce qui multiplie exponentiellement aussi la singularité de la perception de l'oeuvre.

Jade cristallin

Véritable bijoux, Jade cristallin s'incarne principalement en une exploration phénoménologique de la transparence du verre et surtout de l'interaction de la lumière face à sa superposition/juxtaposition en multiples couches.

La possibilité perceptuelle de sa tridimensionnalité lors de sa mise en espace était aussi investie.

Le titre de cette oeuvre témoigne de la teinte turquoise apparaissant lors de quelques points de vue précis. Au final, cette oeuvre est une rencontre conceptuelle entre l'Homme et le Verre.

Incertitude aqueuse

La création pour l'unique but que d'explorer les multiples perceptions phénoménologique du public a été le principal leitmotiv de cette installation. 

Ces quelques 1300 formes de plâtres coniques sont modulées dans l'espace afin de créer une volupté générale.

Dans le même ordre d'idées, la notion d'ensemble et d'individu entrant en relation avec l'autre est inhérente dans les considérations d'Incertitude aqueuse, où l'impression d'une masse unique viens contraster avec la multitude d'entités singulières.

Coquille extérieure

Entre présence et abscence, cette oeuvre parle principalement d'identité. 

«Je suis ce que je porte».

Quelle est la portée réelle de cette phrase ? 

Qu'elle soit véridicte ou non, ces accoutrements qui enveloppent notre corps quotidiennement sont ils vraiment le fruit de notre décision ; ou serait-ce plutôt le fruit d'influences extérieures, qu'elles proviennent des pairs ou plutôt d'horizons sociétales...

Toxic

Toxic est une installation portant sur la bêtise humaine, plus spécifiquement en ce qui a trait des désastres nucléaires. Cette énergie, seule l'humanité l'exploite. Malgré l'énorme risque et l'irréversibilité qu'une catastrophe peut engendrer, beaucoup d'inconsidérations y sont perpétuées. Par conséquence, des catastrophes terribles s'ensuivent qui ont des répercussions sur l'ensemble de l'écosystème terrestre.

En effet, cette installation se penche sur les séquelles que ces accidents créent, mais plus précisément sur les réactions de la nature face à ces événements.

De tout cet océan d'aspects négatifs, l'environnement et la biodiversité est celui et celle qui sont les plus touchés. Cependant, il semblerait que la nature soit dotée de vertus qui transcendent les actions destructrices faites à son égard. Même si l'être humain ne peux palier aux conséquences de leurs actes, la nature le fait avec la plus grande humilité.

 

Dans le cas d'une pollution nucléaire, alors que les hommes ne savent pas comment réparer les dégâts(dommages), certains scientifiques ont trouvé des bactéries qui se nourriraient de particules radioactives logées dans la terre, ce qui favorise la décontamination des lieux. La nature est constamment à la recherche de solutions aux problèmes qu'elle n'a même pas créé. Voilà ce qui m'a poussé à faire une oeuvre sur son humilité.

Dans cette installation, tout est désaturé, en noir et blanc. Asceptisée, l'environnement exprime la gravité de ces situations par l'absence de couleurs. Les seules touches chromatiques résident dans les éléments naturels de l'installation. On peut compter sur Dame Nature. Cet hommage à celle-ci est la première installation faite par Mondor. l'interdisciplinarité de celle-ci permet de faire converger image et espace afin de créer une expérience propre à chaque spectateur.

Traîtrise

Traîtrise se veut être une chaise qui incarne dans tous ses aspects une émotion dite « humaine ». 

Que ce soit dans son esthétique, sa symbolique ou son incarnation physique, tout de ce mobilier est insidieux, respirant la traîtrise.

Là, rien n'inspire confiance :

De l'incertitude que procure le fait de s'asseoir sur une bonbonne de gaz propane (qui semble vouloir exploser à tout instant) en passant par la douleur que projette les accoudoirs (conçus originellement pour y reposer les bras) avec les dents de fer pointées vers son utilisateur sans parler des multiples armes contondantes qui transpercent le dossier, où la détente et le relâchement en sont souvent la cause.

 

Est-ce bien cela : « Se faire planter un poignard dans le dos » ?

Battlefield

Cette installation photographique traite de la transformation d'un environnement public et quotidien par l'ajout de quelques éléments distincts en une atmosphère austère, inconfortable et inhabituelle. Les personnages n'étant pas physiquement là, une dualité s’immisce donc entre la présence complète des caches et la présence uniquement imagée  des personnages armés. 

bottom of page