Démarche

 

La démarche artistique de Gabriel Mondor est principalement orientée vers la réévaluation de la spécificité des médiums traditionnels dans un contexte contemporain. Tous les médiums possédant une matérialité s’encrant dans une réalité tangible, donc non virtuelle, sont les médiums qu’il préconise, car ils s’incarnent tous dans un procédé physique qui les distingue de leurs versions technologiques actuelles. Ceci dit, ces médiums (photo argentique, estampe traditionnelle, sculpture, peinture, installation, etc.) possèdent aussi une matérialité présente dans le processus que leurs versions numériques et virtuelles ont évacué. Toujours à partir des spécificités de ces médiums technologiquement désuets, Mondor étudie le rapport conceptuel de la perception de plusieurs individus envers  un sujet commun exprimé par une proposition artistique. De plus, l’interaction de chacun entre la singularité du point de vue et son universalité comme concept y sont présents simultanément. En effet, l’existence de cette zone arbitraire en chacun de nous où cohabitent potentiel perceptif et intersubjectivité le fascine, car c’est là où l’indicible prend vie, où l’expérience jaillit.